A bord du Princess Danae

Notre rédacteur graphiste Jakito est dessinateur. Durant la croisière Saint-Paul, plutôt que de tirer son appareil photo, il a saisi ses pinceaux, ses crayons et son encre de chine pour peindre ce qu’il découvrait. Découvrez sont carnet de route illustré.

Commentaire(1) Jeudi 9 juin 2011


Pour tous ceux qui souhaitent accueillir leur famille au port de Marseille, ce dimanche 5 juin, sachez que le Princess Danae arrivera dimanche 5 juin à la cité phocéenne.

Le déchargement des bagages s’effectuera à partir de 7 heures du matin, et celui des passagers à 9 heures au terminal 2 ou poste 2.

 

E. C.

Commentaires fermés Samedi 4 juin 2011


Bob et ses bracelets anti-mal de mer.

En cette dernière journée de croisière, j’ai déjà des regrets, en l’occurrence de n’avoir pas pu vous faire partager, amis pèlerinautes, tous les instants insolites vécus sur le Princess Danae.

 

Ce soir, j’essaie de me rattraper avec les fameux bracelets de Bob Castel. Un matin, je le croise sur le pont supérieur alors que je venais de terminer mon déjeuner. Mon regard s’arrête sur ses poignets. « Mais qu’est-ce que c’est ? » Bob Castel, qui pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore sur le bateau ni dans le monde du spectacle est l’un des musiciens à bord, est quelque peu surpris de cette question naïve. Bob est un musicien. Tous les soirs, avec son compère Jean-Pierre, il fait danser les pèlerins : tango, valse… Ceux qui aiment danser ont rendez-vous chaque soir au Lido bar, pont 2, dès 22 h 30.

 

Mais revenons aux bracelets de Bob. Alors, qu’est-ce donc ? Eh bien, à ma grande surprise, ce sont des bracelets anti-mal de mer. Ils agiraient  (je ne les ai pas testés, nous avons eu quasiment une mer d’huile tout le long de la croisière) sur des points clés de notre organisme. Ne serait-ce point de la médecine chinoise ? En tout cas pour Bob, avec quelques années dernières lui de croisière, ça marche !

 

J’en profite pour vous dire que Bob a fêté ses 71 ans à bord cette semaine, qu’il a été le compagnon sur scène de Sim pendant plus de quarante ans, qu’il a vécu une existence qui mériterait d’être adaptée au cinéma… Il a des tas d’histoires à raconter à ceux qui le croise sur le Princess Danae. Pour lui aussi, c’est la fin du voyage ce samedi 4 juin. Il débarquera avec les pèlerins à Marseille.

 

Ah, un dernier message de Bob aux pèlerinautes : « Dis, Estelle, n’oublie pas de parler de mon album ! » « Quel album, Bob ? » « Ben, celui que je vais te donner Bob Castel chante 21 chansons françaises ». Syracuse, Padam, Padam, la Javanaise… du beau et du grand classique au prix de 10 euros. Pour celles et ceux intéressés, merci de contacter Bob en lui envoyant un courriel à l’adresse suivante : castelbob@laposte.net

 

Estelle Couvercelle

Commentaires fermés Samedi 4 juin 2011


Le P. Joseph Sfeir

Le P. Joseph Sfeir est libanais, mais c’est un Romain d’adoption et vit depuis cinq ans au Collège maronite.

Quelle chance d’avoir pu visiter la Cité éternelle avec lui, vendredi 2 juin.

Comme il m’a servi de guide touristique et spirituel durant cette journée, je lui ai demandé de concocter un lexique. Joseph a rendu sa copie aujourd’hui.

Gesù : « Jésus »
Chiesa : « Eglise »
Amore : « Amour »
Carità : « Charité »
Fede : « Foi »
Speranza : « Espérance »
Vita : « Vie »
Apostolo : « Apôtre »
Messa : « Messe »
Pace : « Paix »
Croce : « Croix »
Corpo : « Corps »
Famiglia : « Famille »
Aiuto : « Aide »
Cielo : « Ciel »
Luce : « Lumière »
Morte : « Mort »
Missione : « Mission »
Martire : « Martyre »
Gioia : « Joie »

E. C.

Commentaires fermés Samedi 4 juin 2011


Au menu de ce vendredi 3 juin, la visite de deux hôtes de marque lors du déjeuner romain des pèlerins. Le P. Jean Landousies, lazariste, et Frédéric Mounier ont en effet partagé avec nous  le repas de midi dans un restaurant à deux pas de la basilique Saint-Pierre.

Jean Landousies, de la secrétairerie d’Etat, au Vatican.

Le premier est responsable du pôle francophone à la secrétairerie d’Etat, au Vatican.

 

 

 

 

 

 

Frédéric Mounier, de « La Croix ».

 

 

 

 

Le deuxième est l’envoyé spécial permanent à Rome pour le quotidien La Croix.

 

 

E .C.

 

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011


La croisière-pèlerinage n’est pas encore terminée ! Certes, vient de s’achevée la dernière étape de notre périple sur les pas de saint Paul, mais nos amis pèlerins ont encore des moments forts à vivre ensemble jusqu’à dimanche.

 

De Fernande, de Sevran, à tous mes enfants

« Nous arrivons en fin de voyage. Tout va très bien. A bientôt. Je vous embrasse très fort, tous. Maman. »

 

 

 

De Mimy et René Lefrancq, de Dordogne, à l’attention de la famille et des amis

« Nous voici à Rome, la dernière étape de notre pèlerinage. Une journée grandiose et émouvante. Vous êtes toujours avec nous par la pensée et la prière. Nous nous embrassons toutes et tous bien fort. A rivederci ! »

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011


Le groupe de pèlerins du P. Joseph Sfeir sur la place Saint-Pierre, à Rome.

La Ville éternelle est la dernière étape de notre croisière-pèlerinage. Une journée pour visiter Rome, c’est possible ! Mission parfaitement accomplie effectivement par nos pèlerins, sans aucune perte à déplorer.

 

La matinée de ce vendredi a été consacrée à la visite de la Basilique Saint-Pierre. L’après-midi, une visite en car a permis de profiter d’un panorama très complet de la cité (le Colisée, le forum romain, les thermes de Caracalla, la Piazza Venezia…), et ce avant de conclure la journée par la célébration de la messe dans la basilique à Saint-Paul-hors-les-Murs. Un cadre grandiose qui a séduit l’assemblée… et les touristes de passage.

 

Visite de la basilique Saint-Pierre de Rome.

« La guide était bien ? » demande le P. Joseph Sfeir, notre accompagnateur pour cette journée du 3 juin. « Oui ! » répondent en chœur  les pèlerins. « Il y avait beaucoup de choses à voir à Rome. Je pense que nous avons vu plus ou moins l’essentiel , poursuit Joseph Sfeir. Au fait, la basilique Saint-Paul, vous avez aimé ?»

« Oui, le cloître est magnifique » lui répond-t-on dans le car qui fait route vers le port de Civitavecchia, où nous attend le Princess Danae.

 

 

 

La basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.

Je n’ai pas vu le temps passé.  C’est déjà l’heure du retour. Mais avant les au-revoir, les pèlerins auront encore beaucoup de chose à vivre à bord du paquebot, sans oublier les derniers messages personnels !

E. C.

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011


Mimy et René, de Dordogne, entourent Odette, du Pas-de-Calais. Sur la place Saint-Pierre, ils patientent stoïquement sous un soleil de plomb le feu vert pour reprendre la route.

Il a fallu braver lors de cette journée à Rome : la chaleur et le soleil sur la place Saint-Pierre. Les accès y étaient limités en raison d’un super dispositif de sécurité mis en place pour la venue du vice-président américain.

 

Résultat : pas un endroit à l’ombre pour nos amis pèlerins. Eh oui, les vigiles en faction avaient monopolisé les seuls endroits qui disposaient d’un peu de fraîcheur. Ce n’est pas juste.

 

Mais, une fois encore, pas question de se démobiliser à l’image de célèbre couple de Dordogne Mimy et René – des fidèles pour les messages du blog – et Odette, du Pas-de-Calais.

E. C.

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011


Hélène et Laurent devant la basilique Saint-Pierre de Rome.

Hélène et Laurent, 27 ans, se marieront le 25 juin ! Et en ce vendredi 3 juin, ils sont à Rome… Voilà neuf jours, qu’ils suivent les pèlerins sur les pas de saint Paul.

Cette croisière-pèlerinage est un cadeau de mariage de Monique, la grand-mère d’Hélène. « Elle a gagné le grand concours de mots fléchés de l’été 2010 », résume tout sourire Hélène.

Ce jeune couple installé à Chambéry  nous a promis de nous envoyer une photo de leur mariage.

Alors, rendez-vous fin juin. Je suis sûre qu’Hélène sera une magnifique mariée. Le bouquet n’a pas encore été commandé, mais elle a déjà une petite idée : il y aura des orchidées. Deuxième scoop : Hélène et Laurent retourneront  en Italie pour leur voyage de noces.

 

E. C.

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011


José Valente, commandant du « Princess Danae ».

Concentrée à envoyer mes derniers papiers via le Wifi sur le blog de cette croisière-pèlerinage, Patricia, « programme coordinator » (alors là je me creuse la tête pour trouver un équivalent en français : « coordinatrice à bord » ?) , me demande si je suis toujours d’accord pour monter à la passerelle et rencontrer le commandant. « Heu, maintenant ? » je bafouille.

 

Ce jeudi 2 juin 2011 est une journée en mer et donc l’occasion de me reposer un peu et d’envoyer les articles en retard. « Vous pouvez me laisser encore 15 minutes, Patricia ? » Le temps de me préparer psychologiquement avant d’aller discuter une demi-heure avec le fameux José Valente.

 

Je découvre un homme affable sur la passerelle, qui offre une vue panoramique sur l’avant du Princess Danae. Cette partie du bateau est interdite au public. Mais, il y a toujours des exceptions, surtout quand il s’agit de nourrir le blog de la croisière.

 

Ce qui est rassurant en observant le commandant est de voir à quel point il aime son bateau, un paquebot de croisière à « taille humaine », comme il aime à le souligner. « Je ne pourrai pas travailler sur un de ses monstres des mers – « un mammouth » pour reprendre le terme employé par Visso, la guide grecque que j’ai suivie lors de notre étape à Athènes. C’est impossible de connaître tout le monde. Comment maîtriser la sécurité de millier de passagers ? se demande-t-il. J’aime le côté familial et convivial du Princess Danae. Et ce doit être aussi difficile pour les passagers de voyager de ces gigantesques paquebots. Ils restent anonymes.»

Ce père de deux enfants – une fille de 34 ans et un fils de 27 ans, originaire  d’Estoril (Portugal) a su rassembler autour de lui un équipage fidèle de 219 personnes. Dix-huit nationalités différentes cohabitent sur ce paquebot à taille humaine. Mais où loge tout ce beau monde ? Le secret est jalousement gardé…quoique, je n’ai pas vraiment insisté pour le savoir.

 

En tout cas, il y a peu de turn-over à bord (80 % de l’équipage reste d’une saison à l’autre) , preuve si l’en est que José Valente n’est pas un commandant tyrannique. Enfin, il n’en a vraiment pas l’air !

 

Une partie de l’état-major du « Princess Danae ». Une belle photo souvenir !

Il n’y a qu’à voir son regard quand il est derrière sa table de travail avec ses cartes – notre commandant n’est pas du genre à s’entourer des derniers gadgets électroniques. Son regard balaye l’horizon, à quoi pense-t-il ? A tous les miles qu’il a déjà parcourus depuis ses débuts sur le Princess Danae ? A la prochaine escale à Civitavecchia, notre deuxième, et dernière, étape en Italie, à sa famille restée au Portugal, à son retour sur terre, en novembre prochain pour deux mois, avant de reprendre la mer ?

Commentaires fermés Vendredi 3 juin 2011